Interview Details

Accueil / Interview

Sociétés :

Interview

L’Agence de Développement du Digital : Acteur central dans la transformation digitale du Maroc

L’Agence de Développement du Digital : Acteur central dans la tra...

Dans ce numéro, ARTEMIS a l’honneur de recueillir les propos de Monsieur Abdelkader AMARA, Ministre de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau. Un balisage à 360° des départements stratégiques du ministère, un zoom sur les enjeux d’ordre économique, social et budgétaire en rapport avec des chantiers structurants dans les domaines portuaires, routiers et hydrauliques.

L’intérêt du citoyen et des opérateurs économiques est de mise pour relever les défis majeurs qui permettront à l’entreprise marocaine de gagner en compétitivité notamment dans le domaine de la logistique. Bref, des chantiers et des projets locomotive au développement du Maroc de demain.

L’Agence de développement du digital, une entité publique dont on entend parler de plus en plus récemment. Pouvez-vous en faire une présentation sommaire au lecteur ?

Créée en vertu de la loi N° 61.16, l’Agence de Développement du Digital (ADD) est un établissement public chargé de mettre en oeuvre la stratégie de l’Etat en matière de développement du digital et de promouvoir la diffusion des outils numériques et le développement de leur usage auprès des citoyens.

Depuis sa création, l’ADD veille à renforcer son positionnement comme étant le catalyseur de la transformation digitale du pays en assurant pleinement trois principaux rôles, à savoir :
1. Fédérateur de l’écosystème digital marocain en proposant des orientations stratégiques, en lançant des projets catalytiques pour le développement du digital ; et mettant à la disposition des administrations publiques des outils ou des infrastructures mutualisées pour développer leurs projets digitaux.

2. Accélérateur de projets pour les administrations publiques à travers l’accompagnement de la mise en oeuvre de solutions digitales selon les besoins des partenaires et la contribution à la réalisation de projets structurants dans le domaine du digital.

3. Moteur de la promotion et de la sensibilisation autour du digital en assurant une communication et une sensibilisation à large échelle auprès des administrations, des entreprises et des citoyens sur l’usage du digital. Mais aussi, la promotion de l’employabilité dans le digital à travers des formations

 

L’ère du numérique au Maroc est à l’évidence récente mais à fort potentiel de développement. Un zoom historique rapide sur cette évolution ?

Depuis le début de la crise sanitaire en mars dernier,le Maroc a eu recours à l’outil digital qui s’est avéré un moyen incontournable pour assurer la continuité des services publics rendus aux citoyens, et s’est imposé fortement comme une solution technologique capitale à même de pérenniser les prestations de services aussi bien pour le secteur public que privé.

Aujourd’hui, les outils digitaux font désormais partie intégrante de notre quotidien. Nous observons avec fierté qu’un progrès technologique s’est développé en s’introduisant dans tous les secteurs socio-économiques (ex : les services publics/e-gov, l’enseignement, la formation et la santé) visant à mettre à la disposition des usagers de nouvelles solutions répondant à leurs attentes.

Aussi, nous remarquons avec beaucoup d’intérêt que certaines entreprises ont initié très rapidement les premières démarches et actions de transformation digitale au sein de leurs organisations, ce qui témoigne de l’engouement que ce vaste chantier de transition numérique a suscité et dont l’impact sur la relance économique de notre pays ne peut qu’être bénéfique sur le tissu productif.

D’ailleurs, l’incitation à la créativité et à l’innovation en exploitant les nouvelles technologies de l’information et de communication, en particulier les outils digitaux ont favorisé le partenariat et la collaboration entre acteurs publics et privés en vue d’assurer en toute sécurité la continuité des services offerts à leurs usagers (citoyens et entreprises).

Dans ce sens, l’Agence de Développement du Digital a déployé les meilleurs efforts pour accélérer la mise en place de solutions digitales permettant la dématérialisation de certaines procédures. Il s’agit d’une part, de l’accompagnement des administrations marocaines dans l’adoption du travail à distance et la réduction des échanges physiques de documents et de courriers administratifs susceptibles de présenter un réel facteur de risque de contamination au COVID-19, d’autre part. Ces solutions concernent le « Bureau d’ordre digital », le « E-Parapheur » et la plateforme « Télé-accueil ».

Il est à souligner à ce registre que le nombre d’administrations ayant souscrit aux « Bureau d’Ordre Digital » et « E-Parapheur » est passé de 30 à près de 1000 administrations (collectivités territoriales incluses) en l’espace d’un (1) an, avec plus d’un (1) million de courriers sur « E-parapheur ». En ce qui concerne la plateforme « Télé-accueil », celle-ci a été déployée en faveur de 23 administrations et une moyenne de 117 (depuis mars 2020) rendez-vous par jour y sont souscrits.

Ceci dénote de l’intérêt grandissant accordé au digital par les acteurs publics et de la prise de conscience collective en constante évolution de recourir aux outils innovants et la volonté d’instaurer et d’adopter une nouvelle culture digitale au sein du secteur public.

Aujourd’hui, l’accélération du chantier de transformation digitale apparait plus que jamais nécessaire voir même urgente, et la priorisation de certaines actions est devenue indispensable en vue de favoriser les plans de développement futurs du pays. Cette accélération ambitionne de mettre en une administration publique efficace, une économie orientée vers l’innovation, une société de savoir inclusive axée sur le numérique, et un environnement favorable en matière d’évolution du cadre réglementaire, du développement des talents digitaux et d’asseoir une culture numérique durable.

Pour conclure, tout l’effort consenti est orienté aujourd’hui pour le maintien de cette dynamique mais qui gagnerait plus d’efficience si nous arrivons à se doter des moyens et ressources nécessaires pour bien mener efficacement des campagnes de conduite du changement à travers des actions de formation, de sensibilisation et d’accompagnement au profit de tous les acteurs et intervenants publics et privés.

progress

Abonnez-vous

La base sociale regroupe l'ensemble des textes réglementaires qui régissent le domaine social au Maroc, notamment le droit du travail et la protection sociale. Les textes sont découpés en unités d'articles pour en faciliter l'accès et l'usage, et sont complétés par leurs décrets d'application.

Veille
Juridique

Anticipez l'impact d'une évolution réglementaire

Découvrez